Roqya mauvais oeil

roqya mauvais oeil

La roqya contre la sorcellerie peut-elle nous guérir du mauvais oeil ? Cette affection qui est portée par le regard de la jalousie ou de l’envie d’un autre Homme. Ce sort qu’évoque le Saint Coran dans les 5 versets de la sourate 113 (al-Falaq), comme preuve de son existence.

Le Saint Coran, par la voie de la roqya, peut guérir du mauvais oeil, de même qu’il est une aide dans toutes les épreuves de la vie.

diagnostic captage

Nous allons définir pour vous la roqya, puis vous éclairer sur les versets qui font partie de toute action de désenvoûtement. Enfin, nous vous expliquerons comment bien préparer le lieu dans lequel s’exécutera le rituel de dépossession.

Qu’est-ce que la roqya ?

La roqya est la pratique de l’exorcisme. C’est une technique de désenvoûtement propre à l’Islam. Elle se pratique par la lecture de verset bien précis du Coran et s’accompagne de l’utilisation d’eau purifiée, d’huile d’olive ou encore de miel.

La roqya peut être pratiquée par n’importe quel musulman mais elle est souvent menée par des spécialistes, appelés raquis.

Le raqui peut aider a guérir les personnes atteintes d’un mal occulte. Cela comme le Sihr, perturbation mentale grave causée par le mauvais oeil ou la sorcellerie. Pour ce faire, il pratique la lecture de certains versets du Coran a part d’autres traitements.

Quels versets pour la roqya mauvais oeil ?

Le Coran est le médicament que Dieu, Azza wa Jall, a posé dans les mains de tous les musulmans :

« Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants ».

(Sourate 10:57)

Il porte en lui le Verbe permettant de soigner l’ensemble des maux des croyants.

Lutter contre le mauvais oeil par la roqya demande au raqui ou au musulman de commencer par réciter la sourate al-Fâtiha.

Ensuite, il lui faudra réciter la sourate al-Iklhas, qui porte sur l’Unicité de Dieu et donc sur la connaissance de ce qu’est le Tout-Puissant.

Il pourra alors réciter, avec la plus grande humilité, al-Falaq, la cent-treizième sourate, afin de demander à Allah, Subhanahu wa Taʿālā, qu’il accorde au malade sa Protection.

Le raqui récitera ensuite les six derniers versets de la sourate An Nass, ou la sourate dans son ensemble, afin de demander la Protection du Très-Haut.

Les deux derniers versets (versets 285 et 286), de la sourate al-Baraqa, peuvent également être lus pour implorer le pardon du Tout-Puissant et Le supplier de ne pas imposer un trop grand fardeau à un humble croyant.

Toute autre partie connue du Saint Coran peut être récitée. Sans être exhaustif, nous pouvons encore citer le verset du trône (2:255) ou encore la sourate al-Saffat.

Roqya mauvais oeil : préparer sa maison

Les anges de Dieu doivent pouvoir pénétrer dans la maison du possédé. Pour cela, il convient d’enlever toute image représentant des hommes ou des animaux. Le caractère iconoclaste de l’Islam doit être respecté.

Lors de la Roqya mauvais oeil, les talismans du malade doivent lui être retirés, car son espoir de guérison doit se placer tout entier en Dieu.

La maison du possédé doit être placée dans le silence. Seule la voix du raqi ou du croyant procédant à la lecture doit être audible.

Aucun des présents ne doit être en position de commettre un péché. Parmi les nombreux exemples, l’on peut citer le faite de fumer.

Vous souffrez de nausées, de palpitations ? Vous avez des sueurs, des migraines ou des bouffées de chaleur inexpliquées ? Ce sont là autant de symptômes, non exhaustifs, du mauvais oeil. Vous avez cherché à le combattre sans toutefois ne jamais y parvenir ? C’est pourquoi nous allons vous expliquer ce qu’il est, et comment s’en protéger efficacement.

Pour bien cerner la présence du mauvais oeil, il convient de le définir pour bien le reconnaître, puis de mettre en évidence les symptômes qu’il fait naître chez le possédé. Nous verrons ensuite qui sont les personnes qui sont les plus vulnérables au mauvais oeil, puis les moyens de s’en prémunir.

Qu’est-ce que le mauvais oeil ?

Le mauvais oeil semble accompagner l’Homme partout où il va. Les plus vieilles traces de son existence remontent au IIIème ou IVème siècle avant Jésus-Christ, dans un texte sumérien disant :

Il (le mauvais oeil) s’approche des étables et le lait… n’est plus abondant.

Cette allusion au lait préfigure déjà notre paragraphe concernant les personnes les plus vulnérables, car ce sont bien les enfants qui sont le plus durement touchés.

Le mauvais oeil se définit comme une nuisance engendrée par un Homme à l’encontre d’un autre Homme, volontairement ou à son insu, et pouvant aller jusqu’à engendrer la mort. Le mauvais oeil a ceci de troublant que, bien qu’il pourrait être associé à des croyances sans fondements sérieux, il est partagé par un grand nombre de peuples de par le monde. Preuve s’il en fallait encore, que ce mal est bel et bien réel.

L’ensemble du bassin méditerranéen est touché, de l’Italie, avec son Malocchio, jusqu’à l’ensemble du monde chrétien avec l’ophtalmos ponéros des Evangiles . Le mauvais oeil s’est répandu partout dans le monde, à la vitesse de marche des Hommes. L’Islam l’évoque même, à demi-mots, dans le Saint Coran, au travers du concept d’envie. Ainsi, la Sourate 113, verset 5, rapporte :

« Je cherche protection contre le mal dû à l’envieux quand il est en proie à l’envie ».

Sourate 113

Les commentateurs coraniques ont très vite associé l’envie de l’envieux au mauvais oeil, tel que at-Tabarî.

Quels sont alors les symptômes de ce mauvais oeil qui naît de l’envie et de la jalousie d’un autre sur nos biens et notre vie ?

Mauvais oeil symptomes

Le Sheikh ‘Abd al-‘ Azeez al-Sadhan (Puisse Allah le préserver), a déclaré que le mauvais oeil ne se manifestait pas tel une maladie, et il définit les symptômes du mauvais oeil comme suit :

  • Des maux de tête allant d’un côté à l’autre de la tête.
  • Un teint jaune dans le visage.
  • Des sueurs et une miction abondante.
  • Une perte d’appétit.
  • Des picotements.
  • De la chaleur ou du froid dans les membres.
  • Des palpitations.
  • Des douleurs dans le bas du dos ainsi que dans les épaules.
  • De la tristesse et de l’anxiété.
  • Des insomnies.
  • De fortes réactions à des peurs anormales.
  • De nombreux rots, bâillements et soupirs.
  • L’amour de la solitude.
  • L’apathie et la fainéantise.
  • Une tendance à l’endormissement.
  • Des problèmes de santé sans cause médicale connue.

La diversité des symptômes peut rendre l’identification du mauvais oeil particulièrement complexe. C’est pourquoi une symptomatologie concurrente a été développée, en portant justement sur la roqya, qui est l’ensemble des techniques spirituelles visant à la guérison des maladies par le Saint Coran. On compte les symptômes suivants comme apparaissant durant la lecture de la roqya :

  • Une très vive douleur dans l’oeil.
  • Un écoulement lacrymal.
  • Des démangeaisons étranges dans le corps.
  • De la chaleur émanant du siège ou de la taille.
  • Une sensation de lourdeur au niveau de la tête, ou des maux de tête.
  • Douleurs à l’estomac ou dans d’autres parties du corps.

Si la symptomatologie aide grandement à l’identification du mauvais oeil, particulièrement grâce à la roqya, les choses deviennent bien moins aisées lorsqu’elles portent sur les personnes les plus vulnérables au mauvais oeil : les nouveau-nés.

Roqya mauvais oeil : Les nouveau-nés

Les témoignages rapportant des cas dans Roqya mauvais oeil sur les nouveau-nés sont nombreux. On cite ainsi un Maure de Tripoli, rapportant au XIXème siècle, qu’une personne possédée par le mauvais oeil, se trouvait en voyage. Il vit une vieille femme et son nouveau-née dans leur ferme. Il leur réclama du lait pour étancher sa soif mais il lui fut répondu qu’il n’y en avait pas. L’étranger resta un peu pour se reposer, et regarda fixement l’enfant, admirant sa beauté. Alors que cet homme s’en était allé, l’enfant fut retrouvé mort le matin suivant.

Le danger qu’encourent les nouveau-nés et les jeunes enfants est particulièrement connu des populations méditerranéennes. Ainsi, en Palestine, si vous complimentez un enfant quant à sa beauté et lui tapotez la tête, sans avoir préalablement cité le nom d’Allah, Subhanahu wa Taʿālā, dès votre départ sa mère le placera au milieu d’une pièce et se munira d’une petite pelle pour récupérer la poussière des quatre coins de la salle avant de la jeter au feu.

Cette pratique nous dit tout de la grande crainte qu’engendre le mauvais oeil, et de son terrible pouvoir. Comment nous en prémunir en tant que Musulmans ? C’est ce que nous allons vous expliquer maintenant.

Comment se protéger du mauvais oeil ?

Le mauvais oeil vient des autres, des personnes jalouses, envieuses, mal intentionnées. Il est donc nécessaire de s’en prémunir autant que possible en évitant celles qui ne sont pas éduquées selon les Saint préceptes de l’Islam. Pourquoi ? Parce que citer Dieu, dans certains cas que nous allons évoquer, est la meilleure des protections.

Conclusion

Les invocations du nom d’Allah, Subhanahu wa Taʿālā, et du prophète Muhammad, ṣallā l-lāhu `alay-hi wa-sallam, sont la plus puissante source de Roqya mauvais oeil. C’est également un signe de bonne éducation de celui qui les prononce.

Le dernier retrait possible, face au mauvais oeil d’une personne trop portée à faire des compliments, qui pose trop de questions ou lorgne particulièrement sur tous les objets qu’elle voit dans la maison, est de réciter des phrases permettant de lui renvoyer le sort.

Lorsque ces mesures ne se sont pas avérées suffisantes et que les symptômes du mauvais oeil, non seulement apparaissent, mais en plus persistent, vous devez vous rendre chez un raqi, un thérapeute qui a fait Roqya mauvais oeil sa spécialité.

Auteur/autrice : Fatima Cherak

Fatima Cherak est chercheuse dans le domaine de la médecine spirituelle. Elle écrit des articles sur les maux occultes, les djinns et le monde invisible.

error: Content is protected !!
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ? Contactez-nous !
Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ? Nous sommes spécialisés dans le traitement de la sorcellerie, le mauvais œil et les djinns amoureux.